installations_

piscine municipale_

2019

Tuyaux et plaques d’acier soudés, peinture en poudre

Proposition pour la 7e édition des Passages Insolites

Québec, QC, Canada

Une chaise de sauveteur vient d’apparaitre en basse-ville.
Chouette, une nouvelle piscine municipale ouvrira ses portes prochainement !

Élément-clé du paysage estival, cette structure rouge et blanche semble effectivement promettre jeux, loisirs, insouciance et plaisir. Pourtant, les mois passent sans qu’aucune piscine n’apparaisse. Une certaine méfiance s’installe au sein des futurs nageurs : Pourquoi cette chaise est-elle aussi haute ? Où donc y a-t-il suffisamment d’espace pour accueillir l’infrastructure aquatique promise ? C’est que la chaise contient une menace latente: la prochaine piscine est définitivement municipale, s’étendant de Beauport jusqu’à la Pointe-au-Lièvre. Plusieurs quartiers voient subitement leur avenir tomber à l’eau.

L’installation Piscine municipale exploite un symbole familier et ludique – la chaise de sauveteur – afin d’adresser l’enjeu de la montée des eaux. Le projet, basé sur les prévisions de Climate Central dans leur outil Coastal Risk Screening Tool, cherche à exposer des territoires québécois à risque de disparaitre sous les eaux au cours des 80 prochaines années. Objet manifeste, la chaise de sauveteur se dresse bien plus haut que les chaises que l’on retrouve habituellement le long des piscines publiques. En fait, ses proportions, ses matériaux et l’agencement de ses couleurs rappellent curieusement l’infrastructure des phares. En d’autres mots, c’est une chaise qui adresse des questions territoriales.